L'événement du jeu vidéo n°1 en France.


PARIS GAMES WEEK. Si vous n'avez jamais entendu parler de cet événement, ce site a beaucoup à vous apprendre !

INFORMATION

Sur L'Événementiel Esport, les articles sont composés de deux onglets. L'onglet par défaut présente l'événement tandis que le deuxième onglet vous en apprend plus sur son organisation, sa logistique, sa mise en place ou autres selon les articles...
Certaines expressions "esport" son parfois utilisées, si vous ne les connaissez pas, référez vous au lexique. Bonne lecture !

PGW, la Paris Games Week était de retour du 26 au 30 octobre 2018. Ce grand rendez-vous n’est autre que le salon de jeu vidéo le plus fréquenté en France.

Comme chaque année et pour sa 9ème édition, la Paris Games Week vous donnait rendez-vous au Parc des Expositions, situé Porte de Versailles, à Paris.

Un event qui fait l’unanimité

On peut trouver bon nombre de défauts à la Paris Games Week, (être entouré d’enfants de 10 ans suite à la vague Fortnite par exemple) mais personne ne peut contester sa place de n°1 en tant que salon du jeu vidéo. Chaque année, les joueurs, streamers, youtubers et personnalités du milieu se déplacent tous le temps d’un long week-end.

En plus d’être un événement où vous pouvez tester les dernières nouveautés en terme de technologie, les derniers jeux et vos licences préférées, la PGW est également un gigantesque lieu de rencontre pour abonnés.

3 zones différentes

La Paris Games Week s’organisee en 3 parties distinctes.

  • Le Hall 1on y retrouve tous les stands des éditeurs, avec, notamment cette année, le stand Fortnite et le Stand PS4 qui ont écrasé, par leur taille, tous les autres noms du gaming.Vous trouverez aussi de nombreuses animations, des giveaway, et bien sûr, énormément de zones de jeu dans lesquelles vous pourrez vous défouler sur les autres joueurs de la PGW (ou vous faire rouler dessus).
  • Le Hall 2 : composé essentiellement des écoles liées au gaming, vous pourrez également y trouver les jeux pour les enfants, la “Paris Games Week Junior”.
  • Le Hall 3 : c’est là que l’essentiel de l’Esport prend vie. Plusieurs scènes avec beaucoup de places pour le public pour regarder des finales comme l’ESWC, des tournois sur Hearthstone ou encore des games de Rainbow Six.

Crédit photo : PGW

Quelques chiffres

>350000

Visiteurs sur la 9ème édition

15 - 19

le pass journée

Ça vaut le coup d'oeil

Si vous êtes passionné par l’Esport, foncez à la Paris Games Week. Si vous êtes intéressé pour découvrir les écoles du milieu et vous faire une idée des formations qui pourront vous amener à travailler dans ce secteur : allez jeter un œil ; vous pourrez y découvrir des choses dont vous n’avez même pas idée et vous en sortirez enrichi. Personnellement, ce qui me fascine particulièrement, c’est que tout reste encore à faire…

Crédit photo : PGW


La présentation de l’événement est terminée, pour en apprendre plus sur les conseils pratiques :

CHANGER D'ONGLET

Voilà deux ans que je me rends à la Paris Games Week. Si vous n’y êtes jamais allé et que vous prévoyez d’y faire un tour dans le futur, prenez bonne note de ces quelques conseils.

L'arrivée sur place

Le plus tôt vous arriverez, le mieux ce sera : le parc des expos est grand mais la fréquentation est vraiment dense, cela devient vite un enfer pour se déplacer. De plus, j’ai pu constater que la moyenne d’âge avait considérablement baissé depuis l’apparition de Fortnite. Si vous arrivez dès l’ouverture, vous avez le plus de chance d’être tranquille (et entouré du moins d’enfant possible).

L’évent est très bien desservi par le métro, si vous arrivez par les gares de St Lazare ou Montparnasse, vous avez une ligne directe vers Porte de Versailles.

L’entrée de la PGW se situe Hall 1 (où il y a le plus de monde). Je vous invite à jeter un œil sur les plus petits stands, notamment le Made In France. Vous pourrez ainsi tester de très bons jeux indépendants sans faire 1h de queue, contrairement aux stands PlayStation ou Fortnite ; c’est vraiment très accessible.

Parc des Exposition – Porte de Versaille

La restauration

Là, ça se complique. Respirez profondément.

Premièrement : Faites-vous un casse-dalle avant de venir.

Deuxièmement : Faites-vous vraiment un sandwich. Ne mangez pas sur place.

Troisièmement : Si vous ne vous êtes pas fait à manger. Rest In Peace et lisez ce qui suit.

Deux choix s’offrent à vous : manger à 11h ou manger à partir de 14h30. Entre les deux, ce n’est même pas la peine d’essayer. Vous trouverez plus de file d’attente aux Food trucks que sur les stands de dédicace. Le vrai point noir, c’est que vous ne pouvez pas sortir manger dans un resto à côté. Toute sortie est définitive. Vous allez donc devoir faire la queue pour votre tacos/frites/muffin à 14€. Eh oui, bienvenu à Paris !

Seul point positif, niveau nourriture par contre, vous avez vraiment l’embarras du choix.

Allez découvrir l’inconnu

Lors de ma première édition à la Paris Games Week (édition 2017), j’ai fait l’erreur de rester sur les stands que je connaissais. Bien sûr, vous allez naturellement vous dirigez vers vos éditeurs préférés et les licences que vous avez saignées. Mais l’opportunité qu’offre la PGW, c’est la découverte de nouveaux éditeurs, de nouveaux jeux et de nouvelles technologies. Alors n’hésitez pas à vous balader partout, à vous arrêter à chaque nom que vous n’avez jamais vu, et à poser des questions au staff. Vous pourriez tomber sur votre futur jeu préféré.

Petit tip

Il s’agit là encore d’un avis personnel, donc à prendre avec des pincettes. En tant que visiteurs, je trouve qu’on a largement le temps de faire le tour du salon en une journée (si on ne s’arrête pas à chaque stand avec deux heures de queue pour faire une game Fortnite). Ce que je vous recommanderais, c’est de choisir le jour qui vous attire le plus, celui où il y a les finales de compétition Esport par exemple, et de ne prendre qu’un pass-journée. Profitez à fond en venant dès la première heure et en partant à la fermeture. Vous aurez largement le temps de faire le tour de cet event incontournable.


Merci d’avoir lu cet article !
Si vous l’avez aimé, vous pouvez le partager directement sur vos réseaux sociaux :